[By Le Blog] Le café du Jeudi avec Franck Provost

Le café du Jeudi by le Blog, une nouvelle personnalité remarquable, vous éclaire sur son parcours le temps d’un café !

Pour cette édition, nous avons l’honneur d’avoir le témoignage de Franck Provost, Président du groupe Provalliance.

“Mon conseil : identifier sa cible, anticiper ses envies, créer des besoins.”

1.Pouvez-vous nous présenter votre groupe en quelques mots ?

Né en 2008 du rapprochement du Groupe Franck Provost avec les activités européennes de Regis Corporation, le groupe Provalliance que je dirige représente 17 enseignes en France et à l’international, avec des enseignes à très forte notoriété comme Franck Provost, Jean Louis David ou Saint Algue, et des marques emblématiques comme Maniatis Paris ou Llongueras. Nous sommes capables de répondre aux attentes des clientes quelle que soit leur nature de cheveux (Niwel ou Fabio Salsa pour les cheveux texturés par exemple), ou leurs moyens (forfaits tout compris entrée de gamme chez Coiff&Co ou Interview), à travers 3500 salons dans le monde dans 35 territoires sur les 5 continents.

2. Quelles sont vos attentes dans le domaine du e-commerce et comment mettez-vous en place la transformation digitale au sein de votre entreprise ?

La digitalisation du réseau Provalliance nous permet de garder une longueur d’avance et de nous différencier grâce à un écosystème digital centralisé nous permettant de répondre aux différents enjeux qui nous tiennent à cœur, notamment offrir une qualité de service irréprochable ainsi que la meilleure expérience qui soit dans nos salons. 

C’est aussi un moyen d’améliorer notre connaissance client afin de répondre au mieux à leurs besoins. Et demain, cela nous permettra d’améliorer également le fonctionnement même de nos salons grâce à une connexion entre tous nos systèmes informatiques.

3. Quels conseils donneriez-vous à un chef d’entreprise pour réussir ?

On entend partout parler de la crise, de la morosité du marché, de la baisse du pouvoir d’achat, et ce sont bien sûr des phénomènes de société bien réels, dont souffrent toutes les entreprises, petites ou grandes. Malgré cela, je continue à croire qu’il est important d’oser et de croire en ses idées. Il y a de la place pour les innovations, à partir du moment où les stratégies sont bien réfléchies et s’appuient sur l’envie des consommateurs.

Donc, mon conseil : identifier sa cible, anticiper ses envies, créer des besoins.

Parlons des salons barber par exemple. Il y a peu de temps encore, ce marché était quasiment nul ou en tout cas marginal, et le fait de s’occuper de soi était pour un homme une dévirilisation. Aujourd’hui, la tendance est exactement l’inverse : les hommes exigent des lieux qui leur soient dédiés, des protocoles de soins étudiés pour eux, dans une optique de bien-être qui ne doit rien à un phénomène de mode mais à un changement de mentalité de toute la société.

Moodboard de Franck Provost