[By Le Blog] Le café du Jeudi avec Olivier Noël

Le café du Jeudi by le Blog, une nouvelle personnalité du digital, vous éclaire sur ce secteur le temps d’un café !

Pour cette édition, nous avons l’honneur d’avoir le témoignage d’Olivier Noël, Fondateur de MaSuccession.fr et de Maretraite.fr

 “Dans tous les cas, retenez que distribuer ou diffuser ces nouveaux services financiers est désormais à la portée de tous les e-commerçants, en moins de 30 jours et quelques clics.”

1 Pouvez vous nous présenter Masuccession.fr ?

Il n’existait aucun intervenant sérieux, ou à minima industriel qui prenne en charge les particuliers souhaitant pouvoir appréhender leurs plus gros enjeux économiques.

Alors nous l’avons fait !

Nous avons tout mis en œuvre pour que les gens cessent de subir, leurs héritages ou leurs retraites car ils n’en connaissent pas les enjeux économiques et encore moins le moyen d’exploiter tous les droits qui sont à leur disposition.

Des milliers « d’héritiers » règlent tous les ans 13 Milliards d’€ de frais de succession, en partie pour rien…Notre technologie et nos expertises permettent de compresser par anticipation ce montant de 64 %, en moyenne !

Des milliers de futurs « retraités » ne savent pas si leurs revenus pendant les 28 ans de cette future très belle période sera de 654 326 € ou de 2 276 986 € !

Comme vous l’avez compris, s’organiser et appréhender ces deux sujets est important.

D’autant plus que maintenant nous apportons toutes les solutions d’optimisations potentielles et surtout légales.

Nos serveurs gèrent désormais un peu plus de 4 Milliards de combinaisons potentiellement exploitables en matière de fiscalité, finance et d’organisations juridiques.

Cette superbe technologie nous permet d’obtenir un ratio : coût du service (99 €) Vs montant des économies produites pour nos clients de 80 000 € en moyenne. (via Masuccession.fr)

C’est ce même ratio qui explique nos résultats auprès de nos clients mais aussi des professionnels (banques & assurances) qui distribuent nos services à leurs clientèles.

2 Qu’y a-t-il de difficile dans votre métier ?

Convaincre !

C’est tout le paradoxe de notre situation.

Tous ceux qui innovent ou qui ont innové connaissent très bien le sujet.

Je reprends mon constat précédent : tous les jours nous permettons à au moins un de nos clients d’économiser à minima 200 000 € en échange de 99 €.

Mais vous pouvez disposer de la plus belle, de la plus efficace technologie du marché, obtenir des superbes résultats auprès des particuliers comme des professionnels.

N’empêche que 5 ans après, vous êtes toujours et encore en train de convaincre…

Alors, si comme nous vous pensez que révéler leurs droits légaux aux français, présente des intérêts pour eux comme pour vous, n’hésitez pas à nous joindre.

3 Quels sont les enjeux entre les Fintech et le secteur du e commerce ?

Ils sont énormes, tout simplement…

Avec un gisement d’opportunités qui se construit sur les bases de l’incroyable inertie du secteur de la bancassurance en matière de digitalisation !

Nous partageons (e-commerce & Fintech) une même stratégie « clients », retenez que dans l’immédiat tout le secteur de la bancassurance reste campé sur son historique stratégie « produits ».

Le « temps » joue donc actuellement en notre faveur.

Et puis…

Le e-commerce est désormais une industrie mature et est donc de ce fait en quête de diversification et de marges complémentaires.

Elle a pour elle, d’incroyables expertises en matière de recrutement, de transformations et donc…d’acheteurs (la précision est importante Vs visiteurs)

Les fintech, elles, prennent de vitesse toute l’industrie bancaire sur tous ses métiers historiques. Elles offrent toutes de très belles marges qui sont souvent récurrentes.

Elles ont investi massivement en technologie, mais il faut le reconnaître les Fintech sont des billes en matière de déploiement grand-public !

Alors, forcément établir des passerelles entre nos deux mondes est une évidence à mes yeux, pour nous permettre d’aller tous ensemble encore plus vite.

4 Les Fintech peuvent elles faire tomber toutes les barrières ?

Bien sûr, elles font déjà tous les métiers historiques du secteur de la bancassurance et même déjà beaucoup plus.

Elles rendent simples l’accès à des services qui étaient antérieurement totalement irréalisables.

Certaines d’entre-elles sont des acteurs majeurs du financement de l’innovation.

D’autres, vous permettent d’aller optimiser les allocations d’actifs localisées dans vos contrats d’assurance-vie.

L’ouverture de l’open-data bancaire va encore accélérer la diffusion et donc l’adoption de nouveaux usages, en matière d’agrégation de comptes, par exemple.

Dans tous les cas, retenez que distribuer ou diffuser ces nouveaux services financiers est désormais à la portée de tous les e-commerçants, en moins de 30 jours et quelques clics.

 

Moodboard d’Olivier Noël