Comment Carrefour veut devenir le leader de l’e-commerce alimentaire à l’horizon 2022

Carrefour veut réaliser un chiffre d’affaires de 5 milliards d’euros dans l’e-commerce alimentaire d’ici 2022

«La construction de notre modèle omnicanal se fait sur l’e-commerce alimentaire. Je ne pense pas que nous sommes capables d’être leaders dans la catégorie du non-alimentaire. Une des missions d’un dirigeant, c’est de choisir les combats, et notre combat, c’est l’alimentaire», a souligné Alexandre Bompard, le PDG de Carrefour, en début d’année. Ce choix porte ses fruits puisque Carrefour a vu son chiffre d’affaires dans l’e-commerce alimentaire bondir de plus de 30% au troisième trimestre 2019.

  • Carrefour a débloqué 2,8 milliards d’euros d’investissements sur 5 ans dans le digital dans le cadre de son plan de transformation Carrefour 2022.
  • Carrefour a noué un partenariat avec Google en juin 2018 pour se doter d’un environnement numérique performant. Le distributeur français permet ainsi à la filiale d’Alphabet d’accéder à l’ensemble des spécificités qui régissent le fonctionnement du groupe, au risque de dévoiler des détails stratégiques pouvant donner des idées aux GAFA pour tirer profit d’une telle situation.
  • Amélie Oudéa-Castera est la patronne de l’e-commerce et de la transformation digitale de Carrefour depuis novembre 2018.
  • Racheté par Carrefour en 2015 pour 30 millions d’euros, le site Rue du Commence, dont la valorisation s’est effondrée depuis, est en passe d’être cédé à Shopinvest, propriétaire des 3 Suisses depuis l’an passé.
  • En 2018, Carrefour a mis la main sur la start-up française Quitoque, qui propose la livraison à domicile de paniers-repas à cuisiner.

Consulter l’article ici

Source . frenchweb