Covid-19 : les données privées et de localisation au service de la surveillance de la pandémie… et des populations

Au sein de l’Union Européenne mais aussi dans autres plusieurs pays à travers le monde, les états ont mis en place diverses solutions de surveillance pour suivre l’évolution de l’épidémie de coronavirus.

Tandis que les Etats-Unis s’apprêtent à mettre en place un plan de partage de données anonymisées avec les géants de la tech afin de disposer d’un système de suivi des contacts via les données de localisation et à l’aide de technologies de reconnaissance faciale, le Comité européen de la protection des données (CEPD) rappelle les règles applicables dans l’Union Européenne.

Règles applicables au sein de l’UE

Dans l’Union Européenne, le traitement des données repose sur des principes de nécessité, de proportionnalité, de transparence et de confidentialité.

Le Règlement général de protection des données (RGPD) prévoit des mécanismes de collecte et de traitement de données personnelles par les autorités de santé publique applicables dans le cas d’épidémies sans qu’il soit nécessaire d’obtenir le consentement de la personne concernée.

Concernant le traitement des données de localisation collectées par les opérateurs de communications électroniques et régies par la directive eprivacy, les États membres ont la possibilité d’introduire des mesures législatives exceptionnelles afin de sauvegarder la sécurité publique pourvu que ces mesures soient nécessaires, appropriées et proportionnées au sein d’une société démocratique.

Source : Journal du Net

Consulter l’article ici