Deux ans après son ouverture, quel bilan pour Station F ?

C’était déjà il y a deux ans. Le 29 juin 2017, Emmanuel Macron, le président de la République, inaugurait en grande pompe Station F, campus XXL de start-up présenté comme plus incubateur du genre au monde, en présence d’Anne Hidalgo, la maire de Paris, et du gratin de la Tech française, avec Xavier Niel, initiateur du projet dans lequel il a investi 250 millions d’euros, comme figure de proue.

Après une année de lancement lors de laquelle la structure dirigée par Roxanne Varza a procédé à de nombreux ajustements pour répondre aux attentes et aux besoins des entrepreneurs, le campus géant parisien, en mesure d’accueillir 1 000 start-up, prend progressivement son rythme de croisière. Érigé comme le symbole de la French Tech à l’international, Station F est-il aujourd’hui une référence dans l’accompagnement de start-up «made in France» ?

Station F, vitrine des GAFAM et des grands groupes français 

Si la présence de grands groupes est évidemment une aubaine pour les jeunes pousses incubées à Station F, avoir son espace dans le campus parisien, c’est aussi l’occasion pour ces géants de soigner leur image et de renforcer encore un peu plus leur domination sur la scène mondiale. C’est simple, à l’exception d’Apple, qui se plaît à cultiver le mythe du mystère, tous les GAFAM sont présents à Station F.

Source : French Web

Consulter l’intégralité de l’article ici.