E-commerce : Les marques passent à l’offensive

Pour la 3ème édition de leur étude sur l’innovation dans le e-commerce, KPMG et la FEVAD présentent une réflexion inédite sur les marques à l’ère du e-commerce. 

Cette étude s’appuie sur le témoignage des principaux acteurs de l’écosystème français d’innovation pour le secteur de l’e-commerce : marques et grands groupes e-commerçants (pure players et enseignes physiques).

Objectif 100 milliards…

Le e-commerce devrait atteindre les 100 milliards d’euros en 201938,8 millions de Français achètent désormais en ligne dont 13,8 millions sur mobile. Ceci représente 87,5 % des internautes.


Si le montant moyen d’une transaction est en baisse et s’élève à 61,5 euros, le nombre de transactions par acheteur ne cesse d’augmenter. Il y a eu 39 transactions en moyenne en ligne et 2 420 euros dépensés (+11 % vs. 2017) par acheteur en 2018.

Au global, les ventes estimées sur terminaux mobiles en 2018 sont estimées à plus de 22 milliards par an, soit ¼ du total des ventes internet. Une croissance continue favorisée par l’amélioration de l’expérience d’achat dans laquelle le marché a investi.

L’e-commerce pousse les marques à se réinventer

Les marques ont pendant longtemps été en retard sur l’e-commerce en France. Poussées par les e-commerçants et les nouveaux modes de consommation, elles ont été amenées à intégrer ce nouveau canal dans leur stratégie de distribution.

D’une logique de stratégies subies, les marques sont en train de passer à des stratégies actives à mesure qu’elles comprennent les nombreuses opportunités que l’e-commerce peut leur offrir. Elles ont repris le contrôle de leur stratégie de vente en ligne.

Toutes les marques n’évoluent pas à la même vitesse. Il existe de grandes différences de maturité dans la gestion de la chaîne logistique, de la stratégie de contenu, de prix, de produit et d’offre.

Source : CoMarketing News

Consulter l’intégralité de l’article ici.