French Tech : le plan à 4 milliards d’euros du gouvernement pour sauver les startups

Les mesures d’aide aux entreprises annoncées par le gouvernement face au coronavirus pourraient représenter 4 milliards d’euros pour les startups, a indiqué mercredi le secrétaire d’Etat au numérique Cédric O lors d’une conférence téléphonique avec Bpifrance, le bras armé de l’Etat pour soutenir les entreprises innovantes. « Une biotech peut mettre 10 ans de recherche à sortir son produit, sans réaliser de chiffre d’affaires, et si on détruit ce tissu au coeur de notre stratégie, de la compétitivité et de la souveraineté française, le risque est qu’on mette des années à le reconstituer », a justifié Cédric O par téléphone. « On ne peut pas se permettre de les laisser tomber dans la période actuelle.»

Le gouvernement prévoit le versement anticipé d’un certain nombre d’aides ou de crédit d’impôts, comme le crédit impôt recherche, ce qui doit représenter une avance de trésorerie d’au moins 1,5 milliard d’euros, selon Cédric O. Les prêts de trésorerie garantis par l’Etat en fonction de la masse salariale ou du chiffre d’affaire annuels, annoncés par Bruno Le Maire, pourront représenter jusqu’à 2 milliards d’euros pour les startups, a-t-il ajouté.

« 1,3 milliard d’euros d’aides à l’innovation » pour Bpifrance

Le gouvernement prévoit également d’autres mesures comme le versement anticipé des aides à l’innovation du Programme d’investissement d’avenir déjà attribuées mais non encore versées, pour un montant total estimé de 250 millions d’euros. Il prévoit également une enveloppe spécifique de 80 millions d’euros gérée par Bpifrance pour « financer des bridges (crédit relais) entre deux levées de fonds », à destination des startups « qui sont dans l’incapacité de (lever des fonds) du fait de la contraction du capital-risque ».

Source : Frenchweb

Consulter l’article ici