Jacques Antoine Granjon de Veepee: l’aventure, l’hypercroissance, les marques et l’instinct

Comme vous, je connaissais Jacques-Antoine Granjon pour sa passion pour l’art, ses cheveux longs ses bagouses, et bien évidemment Vente Privée. Je l’ai contacté en direct, il m’a répondu « oui » dans les 5 minutes, à 11h du soir alors qu’on ne s’était jamais parlé. Et j’ai réalisé que je ne connaissais pas Jacques-Antoine Granjon pour ce qui a fait de lui l’homme qu’il est aujourd’hui. Son enfance entre Marseille, l’Afrique et puis Paris, son adolescence rebelle, ses débuts en tant que “soldeur” dans le sentier, etc.

Et tout le chemin parcouru depuis :

Comment il a transformé un business de “coups” en une entreprise pérenne.

Comment il est passé d’une entreprise qui démultipliait les structures et réalisait un “petit” 30 millions d’euros de chiffre d’affaires à un solide business au C.A de 4 milliards d’euros en rachetant les concurrents qui copiaient -avec succès?- ?son modèle à travers le monde.

Comment il s’est relevé d’un échec à 40 millions d’euros aux Etats-Unis.

Comment les marques mais surtout la sienne ont évolué en 20 ans.

Source : French Web

Consulter l’intégralité de l’article ici.