L’an 1 du RGPD : Bilan d’une année contrastée

Le 28 mai prochain marquera le premier anniversaire de la mise en vigueur du règlement européen RGPD sur la protection des données personnelles. L’occasion de dresser un premier bilan d’étape sur son application par les entreprises françaises et sur l’évolution de leurs pratiques dans ce domaine…

Une prise de conscience avant tout

En premier lieu, le RGPD a eu le grand mérite de provoquer une prise de conscience inédite, tant de la part des entreprises que des consommateurs sur les enjeux de la protection des données personnelles. Un récent baromètre CNIL/IFOP indique ainsi que 66% de la population française se dit aujourd’hui plus sensible au sujet qu’avant la mise en vigueur du règlement.

Toutefois, assez logiquement, beaucoup reste encore à faire au bout d’un an, et les entreprises françaises ciblant les marchés grand public ont encore de grandes difficultés dans leur majorité à appliquer pleinement le nouveau règlement. Il suffit de mentionner les nombreux appels de prospection téléphonique que continue de recevoir tout un chacun sur son numéro personnel, qui n’a manifestement pas été divulgué avec le consentement de l’intéressé…

Dans le rapport IAPP-EY 2018, environ 50% des entreprises interrogées ont désormais mis en place une organisation dédiée, et la CNIL dénombre déjà 51.000 DPO (Data Protection Officers) dans les entreprises françaises. Mais ces progrès restent clairement insuffisants.

 Source : CoMarketing News

Consulter l’intégralité de l’article ici.