Les soldes ne font plus rêver les Français…

Les soldes d’été débutent dans quelques jours. Mais, à l’ère de l’accélération digitale des points de vente et de l’omnicanal, sont-ils encore vraiment synonymes de fièvre acheteuse pour les français ?

Des semaines d’attente avant que le grand jour n’arrive enfin, celui où chacun prend un malin plaisir à faire chauffer sa carte bleue et à se bousculer dans les rues les plus commerçantes de France à l’affût de la meilleure affaire.

Désenchantement progressif…

La démultiplication des opérations commerciales en tout genre a largement contribué à créer une lassitude du consommateur : on assiste au désenchantement de l’opération commerciale et plus généralement du point de vente.

D’année en année, dans le secteur du prêt-à-porter, les soldes ont été marqués par des résultats en baisse, avoisinant même jusqu’à 10% de chiffre d’affaires en moins par rapport aux années précédentes.

Question de priorités

Un second constat est la réattribution des dépenses du consommateur au profit d’autres secteurs tels que celui de l’immobilier dont le prix au mètre carré et notamment, dans certaines grandes villes de France, a connu une très forte hausse ces dernières années : 5,5% de plus par an depuis 40 ans alors que les salaires n’ont augmenté que de 2% sur cette même période.

Une réattribution des dépenses également en faveur de la consommation croissante de nouveaux usages tel que celui du smartphone, le compagnon particulièrement onéreux et pourtant devenu indispensable dans le quotidien de tous les français.

Le point de vente ne fait plus rêver

Parallèlement et plus généralement, le point de vente « ringardisé » par les nouveaux usages de consommation et les nouvelles attentes des consommateurs participe également à faire du magasin un lieu qui manque d’attractivité.

Réenchanter l’expérience client en magasin est une priorité à laquelle le digital peut être en mesure de contribuer et ce notamment pendant les soldes.

Le concept du magasin doit se réinventer : une meilleure accessibilité – une réduction du temps d’attente en caisse avec l’encaissement en mobilité – une facilité d’accès à toute la gamme d’articles de l’enseigne – une possibilité de choisir son lieu de retrait, de livraison et/ou de réserver un article en ligne à l’avance pour un retrait dans le magasin de son choix gratuitement et sans engagement d’achat

Source : Co Marketing News

Consulter l’intégralité de l’article ici.