ManoMano, la marketplace de bricolage et de jardinage, lève 125 millions d’euros

Sur un marché européen du bricolage et du jardinage estimé à 400 milliards d’euros, à parts égales entre le B2C et le B2B, ManoMano veut se donner les moyens d’accélérer son développement en dehors des frontières de l’Hexagone. Dans ce sens, la start-up française avait déjà levé 110 millions d’euros en avril 2019. L’an passé, l’international pesait alors 25% de l’activité de l’entreprise. Désormais, les ventes réalisées en Belgique, en Espagne, en Italie, en Allemagne et au Royaume-Uni représentent un tiers des revenus de la plateforme. 

Pour porter cette part au-delà des 50% à l’horizon 2023, la société annonce aujourd’hui un nouveau tour de table de 125 millions d’euros mené par le fonds souverain singapourien Temasek, qui illustre une nouvelle une nouvelle fois les ambitions d’acteurs asiatiques comme Tencent, auteur d’investissements dans Qonto et Lydia en ce début d’année. Les fonds General Atlantic et Eurazeo ont remis au pot dans le cadre cette série E, à laquelle ont également participé Bpifrance via son fonds Large Venture, Piton Capital et Kismet Holdings.

Au total, ManoMano a levé 311 millions d’euros en six ans, dont 235 millions en l’espace de dix mois. Une force financière qui permet à l’entreprise de se rapprocher du cercle des licornes françaises, qui doit compter 25 membres d’ici 2025 si l’objectif fixé par Emmanuel Macron est atteint.

Source : Frenchweb

Consulter l’article ici