Mobilier, déco et mode : trois e-commerçants racontent leur crise

Mi-mars, l’e-commerce français était brutalement ralenti pour certains, mis à l’arrêt pour d’autres. Drawer, Etoffe.com et BonneGueule racontent.

Le 30 mars dernier, après deux semaines de confinement, 76% des sites marchands souffraient d’un recul de leurs ventes, et pour la moitié d’entre eux, supérieur à 50%, estimait la Fevad. Pire : une entreprise sur trois considérait qu’elle ne pourra pas résister économiquement plus de trois mois.  Deux secteurs en particulier subissent durement cette crise : la mode et l’équipement de la maison. “Nous avons observé de très bons résultats pour l’alimentaire et le drive qui ne pèsent toutefois que 6% du e-commerce en France, analyse Marc Lolivier, directeur général délégué de la Fevad. A l’inverse, la mode est le premier secteur du e-commerce ce qui explique l’intensité de l’impact.” Après un phénomène de déconsommation brutal similaire à la période post attentat en 2015, la fréquentation des sites marchands se redresse progressivement, constate Marc Lolivier. “Il ne s’agit pas d’un retour à la normale et ce n’est pas la fin de l’histoire car les taux de transformation ne sont pas encore significatifs mais les signes sont encourageant, explique-t-il.

Drawer mise sur l’action commerciale

Pure player spécialiste du mobilier et d’objets de décoration milieu de gamme depuis bientôt neuf ans, Drawer a été éprouvé par les deux premières semaines de confinement. Mais la tendance se renverse. “Au début du confinement, on tournait à environ un tiers de notre objectif de chiffre d’affaires, précise Guillaume Spriet, cofondateur de Drawer.

Consulter l’article ici

Source : Journal du Net