Parole de dirigeants : découvrez l’interview d’Antoine Leccia, Président du Directoire d’AdVini

Arkea Banque Entreprises & Institutionnels  a eu le plaisir de pouvoir recueillir le témoignage d’Antoine Leccia, Président du Directoire d’AdVini, leader français des vins du terroir. La société viticole, précurseur en matière d’engagements RSE, notamment avec la création d’un département dédié depuis maintenant douze ans, inspire l’ensemble des acteurs de la filière. Découvrez les actions exemplaires déployées à tous les niveaux de l’entreprise et qui contribuer à guider les futurs projets. 

Parlons RSE !

1Comment déclinez-vous dans votre entreprise votre engagement RSE ?

La responsabilité sociétale d’AdVini s’envisage de manière holistique et continue. Elle est structurante, guide nos actions et nos futurs projets.
Dans nos vignobles, elle s’exprime par un engagement envers l’agroécologie. 70% de nos vignobles français sont aujourd’hui certifiés bio ou en conversion. Ainsi, nous œuvrons à la préservation de nos écosystèmes viticoles et la biodiversité inhérente à chacun d’eux. C’est là l’origine de la qualité de nos vins. En parallèle, nos sites de production en France et en Afrique du Sud ont tous été portés à un niveau de performance technique et environnementale d’excellence. Nous trions 17 catégories de déchets et surtout nos produits répondent à une logique d’écoconception de plus en plus efficiente : allègement des poids de bouteille, suppression progressive des techniques d’embellissement les plus polluantes, intégration de matériaux recyclés, la liste des chantiers est longue.

L’humain est également au cœur du modèle AdVini. Nous nous sentons à la fois responsables du bien-être de nos collaborateurs mais également de nos partenaires vignerons. Nous les accompagnons dans leur transition vers une viticulture plus responsable. C’est un schéma unique et pérenne, avec un réel effet d’entrainement et de marche vers le progrès. Le partenariat qui nous lie avec les viticulteurs de Castelmaure, en Corbières, dure depuis 35 ans !

Notre poids dans la filière viticole nous impose d’être exemplaire et d’œuvrer pour la renforcer, la faire rayonner et la pérenniser. C’est ici que le concours « Vignerons et Terroirs d’Avenir » créé en 2015 avec SupAgro prend tout son sens. Il vise à aider des jeunes vignerons talentueux dans leur installation et le développement de leur activité sur des terroirs prometteurs. 70 000€ sont alloués chaque année à deux projets d’entreprises innovants et authentiques. En Afrique du Sud, notre responsabilité sociétale s’exprime à travers le « Pebble project » et récemment avec l’initiative « Pedalling for Pebbles Initiative » où lors d’une course cycliste soutenue par l’Ambassade de France, nous récoltons des fonds pour la mise en place
de projets liés à l’éducation, la santé et le sport en faveur des travailleurs viticoles de la région de Stellenbosch.

2 – Est-ce que le contexte sanitaire impact votre politique RSE et de quelle manière ?

Le contexte sanitaire lié à la crise du Covid-19 a eu un impact important sur notre manière de travailler mais nous a également permis d’aller plus loin dans notre politique de RSE, notamment à l’attention de nos collaborateurs. Nos collaborateurs sont notre force et nous avons un devoir de responsabilité envers eux.

Dans cette période troublée, tout a été mis en œuvre pour maintenir nos capacités de production mais surtout de préserver la santé de nos collaborateurs et leur emploi. Des mesures anti-covid ont été prises dès le 2 mars 2020, près d’une semaine avant les mesures gouvernementales afin de généraliser le télétravail lorsqu’il était possible ou d’instaurer les gestes barrières comme réflexes pour nos collaborateurs en production ou à la vigne. Nous travaillons avec la nature, et celle-ci n’attend pas ! Nous avons également mis en place des projets structurants et solidaires pour nos collaborateurs d’Afrique du Sud. Le système de redistribution sudafricain étant très différent du modèle français, une caisse de solidarité a été créée afin de maintenir les salaires de nos employés.

Cette période troublée nous a permis aujourd’hui d’installer de nouvelles méthodes de travail au bénéfice du bien-être de nos collaborateurs. Le télétravail est aujourd’hui ancré dans nos habitudes et se matérialise notamment par la mise en place d’une Charte Télétravail AdVini depuis janvier 2021.

Parlez-nous de vous !

3- Si vous aviez un rêve, quel projet RSE lanceriez-vous ?

Le modèle AdVini est tout entier pensé autour de notre responsabilité sociétale et environnementale. Nous avons créé il y a 12 années, un département RSE chargé de faire remonter les bonnes pratiques de nos différentes maisons de vins mais également de les diffuser à toutes nos parties prenantes.
Aujourd’hui nous sommes fiers de notre modèle de développement unique construit dans une véritable logique partenariale avec des coopératives dans le Languedoc comme la Cave de l’Ormarine ou les Vignerons de Castelmaure. C’est dans cette direction que nous amène nos futurs projets et ce sont ces réussites que nous souhaitons essaimer dans tous nos bassins.

Nous sommes profondément convaincus du bien fondé de notre structure unique et décentralisée, qui se met au service des différentes régions viticoles dans lesquelles nous sommes présents. Notre réussite, nos rêves, sont concrets. Ils visent à révéler la richesse des terroirs dans lesquels nous sommes présents, à préserver leur typicité, à consolider leur identité viticole mais également à faire vivre un tissu économique et environnemental.

4- Quel trait de caractère pourrait vous aider à le réaliser ?

AdVini est une réussite collective que nous avons construit avec l’ensemble de nos parties prenantes. Pour entrainer 900 collaborateurs, derrière un projet sociétal aussi structurant et unique, il faut faire preuve de clairvoyance et de compréhension du monde qui nous entoure. Pour cela, l’humilité et l’empathie sont des traits de caractères que je valorise. Faire preuve d’intelligence émotionnelle, c’est comprendre les autres, être à l’écoute de leurs idées et donc parvenir à penser des projets de manière collective, les concrétiser ensemble et fédérer les hommes et femmes d’AdVini autour de cette réussite commune.
La culture du résultat, la gagne collective et la volonté d’apprendre tous les jours sont autant de valeurs qui nous permettent de mener nos actions au bout, et même au-delà.

5 – Un hobby, une passion :

Lorsque l’occasion se présente, j’aime retourner en Corse, dans la région de Sartène où j’ai grandi. C’est l’occasion de travailler dans les vignes familiales, de participer aux vinifications et de garder une proximité avec le métier de vigneron. Surtout, c’est un endroit paisible, au plus près de la nature, où il fait bon se ressourcer auprès de sa famille.